Le chauffage au sol

Pour commencer se pose la question du chauffage, sans lequel vous risquez d’être bien embêté pendant l’hiver.
Vous pouvez d’ores et déjà opter pour le chauffage au sol.
Cela convient à tous types de sol : carrelage, parquet en bois, sol stratifié, moquette… Bien sûr, dans l’imaginaire collectif, c’est toujours cette dernière qui est la plus agréable l’hiver. Et on ne contredira pas : quel plaisir de marcher sur un tissu qui réchauffe les pieds !
Mais en réalité, ce qui compte dans le chauffage par le sol, c’est la conductivité thermique du matériau. Ainsi, ce sont la pierre et le carrelage qui sont les plus efficaces thermiquement car ils sont meilleurs conducteurs (on a dénombré très peu d’accidents !). La pose de la couche chauffante est très facile dans ce cas.
Pour le parquet, plus les lames sont fines, mieux elles conduisent la chaleur.
Bon à savoir, la température du sol ne doit pas excéder 27°C pour tous les sols en bois.
Pour plus d’informations sur la réglementation autour du chauffage, consultez le site  du Ministère de la transition écologique et solidaire.
Pas envie de faire de gros travaux ?

 

Se chauffer facilement

Si vous ne voulez pas faire de travaux, il existe des solutions moins contraignantes que l’installation d’un chauffage au sol. Par exemple, les tapis chauffants ont une faible consommation d’énergie et s’installent partout, facilement. lls sont aussi peu onéreux. C’est l’idéal pour chauffer une zone restreinte efficacement ! Il existe aussi des solutions de chauffage mural qui préviennent l’humidité dans une salle de bains par exemple. Ainsi que des câbles chauffants qui apportent de la chaleur dans une installation électrique. Sans oublier les traditionnels chauffages d’appoint qui sont facilement transportables.

Attention, cependant, à la consommation en électricité que ces produits engendrent ! Chauffage électrique, ou au gaz, quoi qu’il en soit, vous devez souscrire un contrat d’électricité. Lorsque vous arrivez dans votre nouvelle maison, il faut d’abord penser à résilier son ancien abonnement d’énergie, pour ne pas continuer à payer inutilement. Rendez-vous sur cette page  pour avoir plus d’informations sur la résiliation du contrat EDF, le fournisseur historique. Ensuite, mettre le compteur à votre nom, mettre en service l’électricité, ouvrir votre compteur… Ne vous y trompez pas, cela est la même chose. Et pour faire cela, vous n’avez qu’à choisir un fournisseur. Pour vous aider dans cette démarche, et pour savoir comment ouvrir votre compteur avec EDF, consultez ce site.

Un plaid, des chaussons bien douillets, un tapis moelleux et vous êtes parés pour l’hiver !